Thom Yorke – Radiohead

Thom Yorke de Radiohead publie avec Greenpeace un morceau pour la protection de l’Antarctique

Thom Yorke, connu pour son activisme en faveur de l’environnement et du climat, a dévoilé mardi un nouveau morceau de sa composition, réalisé en collaboration avec Greenpeace. Comme son nom l’indique, « Hands off the Antarctic » (« Ne touchez pas à l’Antarctique ») dénonce la pollution et la destruction par l’homme du continent blanc, cet espace à la biodiversité exceptionnelle.

Le morceau, composé par Thom Yorke pour accompagner une nouvelle campagne de Greenpeace, est un titre instrumental électronique plutôt lugubre et angoissant, qui se passe de mots. Est-ce lié au fait qu’il a travaillé à peu près au même moment sur la bande originale du film d’horreur « Suspiria » de Luca Guadagnino ?

Ce morceau est accompagné d’un clip en noir et blanc montrant les paysages majestueux, la flore et la faune de l’Antarctique, menacés par les activités humaines. Ces images, tournées sur place par Greenpeace depuis son bateau « Arctic Sunrise », ont été projetées mardi sur les murs de Marble Arch à Londres.

« Certains endroits sur cette planète doivent rester sauvages et intouchés par l’humanité », déclare Thom Yorke dans un communiqué cité par The Independent. « Ce morceau est dédié à l’arrêt de cette marche implacable. L’Antarctique est une nature vraiment sauvage et ce qui se passe là-bas nous affecte tous. C’est pourquoi nous devons le protéger. »

Greenpeace lance une campagne pour préserver l’Antarctique des activités humaines, y compris la pêche industrielle, avec en ligne de mire le prochain sommet international, prévu fin 2018, de la Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR). Greenpeace, organisation non gouvernementale, réclame la sanctuarisation de ce refuge marin pour les manchots, les phoques et les baleines bleues. L’Antarctique pourrait ainsi devenir le plus grand sanctuaire marin au monde.

2018-10-21T01:18:56+00:00 octobre 15th, 2018|Actu web|